Bordeaux-Mérignac au temps des hélices... et après?

Visioconférence proposée par l'association La Mémoire de Bordeaux Contrôle (LMBC), composée entre autres de contrôleurs aériens, qui réalise des expositions et publie des ouvrages de qualité avec le soutien de la Direction générale de l'aviation civileSymbole de la modernité, l'aviation fait rêver.

A Mérignac, le transport aérien de voyageurs naît au début des années cinquante. Il a permis à nombre d’Aquitains de rejoindre l’Afrique du nord (Bréguet Deux Ponts) ou l’Afrique de l’Ouest (Constellation). Le développement de ces lignes aériennes s’est poursuivi avec Air Inter (réseau national) et plus récemment avec les compagnies low-cost (France, Europe et Bassin Méditerranéen), qui ont transporté des millions de passagers.

Dès les années 1930, il est devenu nécessaire de construire un aérodrome adapté au trafic aérien. C’est ainsi que la première aérogare Art déco a vu le jour en 1937, suivie de celle souhaitée par Jacques Chaban-Delmas en 1960 et plus récemment celle de Paul Andreu en 1996.

Bordeaux-Mérignac présente cette particularité de regrouper le transport aérien commercial, une base militaire (dissuasion nucléaire dans les années 1960 et aujourd’hui base d’État Major et d’appui), et d’être aussi le siège d'assemblage de tous les avions Dassault qui réalisent leurs premiers vols localement.

Quatre-vingts ans plus tard, dans un contexte local, national et international bien agité, qu’en est-il du devenir de l’aviation civile ?

 

Date : 2021
Format :  Numérique
Référence :  FVisioconference3